November 25, 2018

Please reload

Posts Récents
Posts à l'affiche

Arthrose  vs  Arthrite

Difficile de différencier l'arthrose de l'arthrite. Ces deux groupes de maladies appartiennent à la famille des rhumatismes, touchent les articulations et entraînent toutes deux des douleurs parfois invalidantes.

 

Pourtant, elles sont bel et bien différentes : l'arthrose est une pathologie dite « mécanique » alors que l'arthrite est une inflammation articulaire.  Les symptômes, les causes et les traitements de ces deux pathologies sont donc très différents.

 

L'arthrite : une inflammation de l'articulation

L'arthrite est une inflammation de l'articulation, qui entraîne la sécrétion de quinines, des substances qui détruisent petit à petit l'articulation. Elle occasionne des douleurs surtout au repos (notamment la nuit), et qui peuvent diminuer lors d'une activité physique ou d'un « dérouillage » matinal. Elle concerne principalement les articulations des mains et des pieds.

 

L'arthrite peut être infectieuse (arthrite septique), immunitaire (polyarthrite rhumatoïde) ou même métabolique (goutte). La déformation de l'articulation est dite « chaude », car elle s'accompagne de signes physiques comme des rougeurs ou un échauffement local.

 

 

 

L'arthrose : une altération mécanique du cartilage de l'articulation

L'arthrose est une pathologie  « mécanique » : le cartilage articulaire se détériore peu à peu jusqu'à disparaître et laisser les os à vif les unes contre les autres.

 

Si l'arthrose est  le plus souvent une maladie liée à l'âge, il existe aussi des facteurs favorisant son apparition. Les déformations osseuses, les traumatismes liés à une grande pratique sportive et la surcharge pondérale (obésité et surpoids) peuvent être à l'origine de l'arthrose. Les articulations les plus touchées sont celles du genou, de la hanche ou de la colonne vertébrale (le cou notamment).

 

À l'inverse de l'arthrite, l'arthrose entraîne plutôt des douleurs au mouvement, qui diminuent au repos. La déformation de l'articulation est dite « froide », car elle ne s'accompagne d'aucun signe d'inflammation locale et ne se voit pas.

 

Le traitement vise principalement à réduire le facteur de risque, avec par exemple un régime diététique et des soins chiropratiques pour optimiser la mobilité articulaire, réduire l'inflammation etprévenir l'ankylose.  Le sport intense est à proscrire, la pratique d'une activité physique modérée demeure importante pour éviter une prise de poids qui pèse sur l'articulation et qui accélère le phénomène d'arthrose.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags
Please reload